banniere

  • Liens
  • Blog
  • Accueil

LA SARRE

La Sarre, petit land allemand situé à la lisière de la Lorraine et du Lexembourg, a connu au cours de son histoire plusieurs périodes d'occupation française. Suivant les périodes de l'histoire, ne pas confondre le bassin de la Sarre, le département de la Sarre (1797-1815), le protectorat de la Sarre (1946-1957) et l'actuel Land de Sarre (depuis 1957).

en violet la Sarre


Partiellement amputée par Louis XIV qui y construisit Sarrelouis à partir de 1680

de 1797 à 1815
Transformée en départements français sous la Révolution et l’Empire, elle fut un des 130 départements d’Empire.

Vu la loi du 18 ventôse an IX concernant la réunion des quatre départements de la rive gauche du Rhin au territoire français, et la promulgation des lois et réglements de la République qui y seront appliqués, à compter du 23/09/1801 (1er vendémiaire an X) la Constitution de la République sera mise en activité dans les départements de la Roer [*], de la Sarre [**], de Rhin-et-Moselle [***] et du Mont-Tonnerre [****].

[*] Préfecture : Aachen (Aix-la-Chapelle). Sous-préfectures : Kleve (Clèves), Köln (Cologne), Krefeld (Crefeld).
[**] Préfecture : Trier (Trèves). Sous-préfectures : Saarbrücken (Sarrebruck), Birkenfeld, Prüm.
[***] Préfecture : Koblenz (Coblence). Sous-préfectures : Bonn, Simmern.
[****] Préfecture : Mainz (Mayence). Sous-préfectures : Zweibrücken (Deux-Ponts), Kaiserslautern, Speyer (Spire)


Le territoire de la Sarre correspond à une partie du Land de la Sarre d'aujourd’hui et d’une partie de la Rhénanie-Palatinat, notamment les villes de Trèves et de Prüm.
Le chef-lieu de la Sarre était Trèves et ses sous-préfectures Birkenfeld, Prüm et Sarrebruck.
Chefs-lieux de canton de l'arrondissement de Trèves : Bernkastel, Büdlich, Konz, Pfalzel, Saarburg, Schweich, Trèves et Wittlich.
Chefs-lieux de canton de l'arrondissement de Birkenfeld : Baumholder, Birkenfeld, Grumbach, Hermeskeil, Herrstein, Kusel, Meisenheim, Rhaunen et Wadern.
Chefs-lieux de canton de l’arrondissement de Prüm : Blankenheim, Daun, Gerolstein, Kyllburg, Lissendorf, Manderscheid, Prüm, Reifferscheid et Schönberg (Saint-Vith).
Chefs-lieux de canton de l'arrondissement de Sarrebruck : Blieskastel, Lebach, Merzig, Ottweiler, Sarrebruck, Sankt Arnual et Waldmohr.


Départements français en 1811 :

En 1795, l'annexion de la Belgique amène également la création de 9 départements nouveaux : la Dyle, les Deux-Nèthes, l'Escaut, les Forêts, le Jemmapes, la Lys, l'Ourthe, la Meuse-Inférieure et la Sambre-et-Meuse.


Source : http://web.archive.org/web/20030505022007/cr-lorraine.fr/sarlorlux/images/cartes/dpts_1_emp.gif

Liste des communes du département de la Sarre

Aach, Achtelsbach, Arneval, Aue, Baumholder, Bengel, Berschweiler, Besseringen, Beuren, Berncastel, Birkenfeld, Bischmissen, Bleyaff, Bitzen, Bliescastel, Bollenbach, Bourbach, Brodorf, Budelich, Budesheim, Burglichtenberg, Carlsbrun, Contz, Coussel, Croeff, Daun ou Dhaun, Dingdorf, Dirmingen, Dockweiler, Dollendorf, Doutweiler (Dutweiler), Emmel, Ensheim, Farsweiler, Fischbach, Freudenbourg, Gerolstein, Gersweiler, Gillenfeld, Grumbach, Helzerath, Heisweiler, Herbisheim, Herstein, Hermeskeil, Heidenbourg, Hillesheim ou Hildesheim, Hollerath, Hundenbach ou Hundsbach, Hottenbach, Huttersdorf, Idenheim, Irsch, Irselz ou Irsch, Kell, Kleimbliedendorf, Kylbourg, Konken, Landscheid, Lebach, Leiven ou Leuden, Liser, Limbach, Leyssel, Lissendorf, Lommersdorf, Longnich, Losheim, Manderfeld, Marmagen, Mathias ou Matrias, Meddersheim, Mehring, Meissenheim, Mengen, Merscheid, Merxheim, Meurig, Morbach, Mulheim, Munchweiler, Murlenbach, Nalbach, Neuerbourg, Neukirchen, Neumagen, Niederbrombach, Niederkirchen, Niederofflingen, Noefelden, Oberemmel, Obermissau, Oberkirchen, Oberstein, Offenbach, Olzheim, Osann, Ottweiler, Perl, Pfalzel, Prum, Quirnbach, Rachenbach, Reifferschied, Rhaunen, Roekeskyl, Romersheim, Rouver, Ruhlingen, Salmeroth, Sarmesbach, Sarrebourg, Sarrebruck, Sarrewellingen, Schmithachenbach, Schoenaeken, Schwalbach, Schoenberg, Schoendorf, Schoeneek, Schoenenberg, Schweich, Sefferen, Sehlem ou Selhem, Sellerbach, Sien, Spang, Syadtkyll, Steinweiler, Strohn, Saint Ingbert ou Imbert, Saint Wendel, Talfang, Talling, Theley ou Theilen, Tondorf, Treves, Trierweiler, Trittenheim, Uchtelfangen ou Udelfangen, Ulmet, Vrexweiler, Wadern, Waldmohr, Walhaussen, Walhen, Wallersheim, Wedersdorf, Weidenbach, Wellschweiler, Welschbillig, Werschweiler, Weyerweiler, Wiesbaum, Winterscheid, Witlich, Woelking, Wuhlen, Zerlich, Zeltingen, Zettingen, Zurleiben

Pour plus d'information, consulter le dictionnaire géographique et topographique des treize départements réunis à la France

Le territoire sarrois revient tout entier dans le giron germanique en 1815.

de 1920 à 1935, la région est occupée par la France sous mandat de la Société des Nations, suite au traité de Versailles (la France disposant de la propriété de ses houillères en compensation des destructions de son propre bassin minier pendant la guerre). Le traité de Versailles prévoyait une présence militaire des Français, des Britanniques, des Américains et des Belges sur la rive gauche du Rhin et une partie de la rive droite à partir de janvier 1920 et pour une période de 5 à 15 ans suivant les territoires.
Traité de Versailles
Signé le 28 juin 1919, dont les trois aspects principaux étaient : transfert de la propriété des mines de houille à l’État français ; transfert de la souveraineté politique sur la région à une « commission de gouvernement » composée de cinq membres, mandataire de la Société des Nations, pour une durée de quinze années ; organisation, au terme de ce délai, d’un plébiscite appelant les Sarrois à choisir entre rattachement à l’Allemagne, rattachement à la France ou maintien du statu quo. Le 12 décembre 1930, à la suite d’une décision du Conseil de la Société des Nations du 12 septembre, les détachements français et belges quittèrent définitivement le territoire de la Sarre

Ce territoire se constitua en un État indépendant et souverain, sous protectorat français, le 15 décembre 1947.

Il réintègra la RFA le 1er janvier 1957 avec le statut de land, à la suite du référendum du 23 octobre 1955 et des accords de Luxembourg du 27 octobre 1956.

Résultats du Référendum :

Pour Contre
201 898 423 655

La Sarre actuelle :
Actuellement le land (2570 km²) comprend la Communauté régionale de Sarre (Regional-verband Saarbrücken) et 5 districts (Merzig-Wadern, Neunkrichen , Saarlouis , Saarpfalz , St Wendel) En images