banniere

  • Liens
  • Blog
  • Accueil

Bouturage et marcottage



Le matériel
des pots, caissettes, châssis, mini serre...
du terreau, tourbe, terre de jardin, sable, hormone de bouturage en poudre
des étiquettes pour identifier vos plantes
un sécateur désinfecté

Pour de nombreuses espèces, la fin de l'été est souvent la période la plus favorable, lorsque les tiges à bouturer sont «semi-aoûtées» : la base des tiges est déjà dure et la pointe encore tendre. Il est préférable de prélever la bouture tôt dans la journée afin qu'elle ait une bonne réserve d'eau

Vivaces

Bouture de tête herbacée
Coupez des boutures (de 8 à 15 cm) sous un nœud. Supprimez les feuilles sauf les deux dernières paires. Placez les boutures dans une terrine, remplie d’un terreau fortement mêlé de sable ou de perlite. À défaut, tentez le bouturage dans un verre d’eau que vous placerez sur le rebord d’une fenêtre.
Les boutures herbacées réalisées durant les mois de mai et de juin, s’enracinent rapidement.
exemples : Aster, Aubriète, Campanule, Chrysanthème, Delphinium, Euphorbe, Fuchsia, Gaillarde, Gaura, Gazania (à faire en automne), Giroflée, Heliopsis, Lantana (tiges aoûtées), Lavande, Oeillet, Penstemon

Bouture de pousse semi-ligneuse
Prélevez des bouts de 8 à 10 cm de longueur. Ne conservez que les deux dernières paires de feuilles. Placez-les dans un mélange de sable et terreau. Couvrez. L’enracinement se fait en 2 semaines
exemples :

Bouture de tige
Prélevez des pousses (de 5 à 10 cm de longueur) à l’extrémité des rosettes. Retirez les feuilles de la base pour ne conserver que les 2 paires supérieures. Plantez-les dans une terrine de terreau et de sable mêlés en parts égales. Vous pouvez aussi les laisser s’enraciner dans un verre d’eau.
exemples : Bégonia, Pelargonium (tiges aoûtées), Fuchsia (tiges aoûtées), Hydrangea

Bouture de feuilles
Ce mode de bouturage convient pour des vivaces à feuilles charnues et épaisses. Choisissez des feuilles saines. Coupez le pétiole avec un greffoir bien affûté et désinfecté pour ne pas déchirer les tissus ni transmettre des maladies. Laissez sécher au moins quelques heures les feuilles prélevées pour qu’un cal se forme. Piquez en biais les pétioles dans un mélange composé à parts égales de terreau et de tourbe.
exemples : Sedum (orpin)

Annuelles

Bouture de pousse herbacée
Prélevez des morceaux de 5 à 6 cm de longueur. Coupez les feuilles sauf celles situées à l’extrémité. Plantez-les dans des godets contenant un mélange de terreau et de terre de bruyère. Placez-les à l’étouffée (bouteille d'eau coupée par exemple), l’humidité aidant l’enracinement.
exemples : Streptocarpus, Coleus, Irésine, Anthemis, Armoise, Verveine

Bouture de pousse semi-ligneuse
Prélevez des bouts de 8 à 10 cm de longueur. Ne conservez que les deux dernières paires de feuilles. Placez-les dans un mélange de sable et terreau. Couvrez. L’enracinement se fait en 2 semaines
exemples : Plectranthus,

Arbustes

Bouture à crossette
Prélevez au printemps des jeunes pousses d'un an dépourvues de boutons floraux. Choisissez des tiges disposées à l’extrémité des rameaux, elles donnent de meilleurs résultats. Réalisez une bouture à crossette en conservant à la base de la tige un tronçon de 2 ou 3 cm du rameau porteur. Supprimer les deux paires de feuilles inférieures. Trempez le talon de la bouture dans de la poudre d’hormones de bouturage pour faciliter son enracinement. Repiquez immédiatement en pépinière et recouvrir d’un plastique transparent (bouteille d'eau coupée) pendant 1 ou 2 mois
exemples : Lilas

Bouture de tête herbacée
Prélevez des morceaux de 6 à 8 cm de longueur. Coupez les feuilles sauf celles situées à l’extrémité. Plantez-les dans des godets contenant un mélange de terreau et de terre de bruyère. Placez-les à l’étouffée (sous un bocal retourné, par exemple) l’humidité aidant l’enracinement.
exemples : Abutilon, Forsythia, Spirée, Weigelia,

Bouture dans l'eau
Plongez les tiges dans l'eau additionnée d'un peu de charbon de bois. Enveloppez le contenant d'une feuille d'aluminium pour maintenir les racines à l'obscurité. Placez le tout à mi-ombre.
exemples : Laurier-rose

Bouture de tige
Prélevez des pousses (de 5 à 10 cm de longueur) à l’extrémité des rosettes. Retirez les feuilles de la base pour ne conserver que les 2 paires supérieures. Plantez-les dans une terrine de terreau et de sable mêlés en parts égales.
exemples : Groseillers, Cassissiers

Marcottage
Le marcottage consiste à enterrer un rameau souple (bois aoûté) dans le sol.
Retirez les feuilles et rameaux secondaires de la tige que vous allez enterrer. Incisez légèrement l'écorce pour favoriser l'apparition de racines. Enterrez cette partie à quelques centimètres de profondeur. L'utilisation d'hormone de bouturage n'est pas obligatoire. Relevez la partie de la branche non enterrée grâce à un tuteur afin qu'elle soit le plus verticale possible. Arrosez régulièrement.
Lorsque la nouvelle plante sera racinée, vous pourrez la détacher du pied mère.
exemples : Clematite, Figuier (à réaliser en juin, ou avant fin août), Glycine, Rhododendron