banniere

  • Liens
  • Blog
  • Accueil

Les Mauvaises Herbes
dans le jardin

(ou Cultures spontanées)

Aspect négatif :

- elles étouffent les semis à croissance lente

- elles concurrencent les légumes (eau )

- elles agressent notre sens du beau et de l'ordre

 

Aspect positif :

- couverture et protection du sol

- production d'humus sur place

 

Les mauvaises herbes protègent les terrains incultes contre les pluies battantes, le vent, le soleil, le froid... elles empêchent l'asphyxie du sol par leur enracinement.

Si vous avez une prolifération de mauvaises herbes dans votre jardin, les raisons en sont les suivantes :

  • sol pauvre en humus actif
  • manque de phosphore et de magnésium assimilables
  • apports de fumier brut
  • mauvais entretien laissant les adventices monter à graines
  • Comment les éviter ?

    - par un bon entretien du jardin (binages et sarclages réguliers)

    - en travaillant la terre en l'aérant profondément

    - en apportant du fumier décomposé

    - en pratiquant une culture intelligente en suivant bien les rotations

    On peut se faire une idée de la nature d'un sol par sa flore spontanée qu'il est préférable d'appeler "herbes sauvages" plutôt que "mauvaises herbes".

    Voici quelques exemples :

     
    le coquelicot : sol à tendance calcaire
    le trèfle blanc : sol à tendance calcaire
    la moutarde : sol à tendance calcaire
    le plantain : terre lourde, acide et mal aérée
    la prêle : terre lourde, acide, mal aérée
    le bouton d'or : humide, lourde, argileuse
    le liseron : lourde, argileuse, humide et acide
    le chiendent : légère et siliceuse
    le mouron : terre légère et siliceuse
    la gesse : terre lourde et argileuse
    le bleuet : terre calcaire
    le chardon : terre calcaire
    l'ortie : terre humifère  -  recette du purin d'ortie
    le laiteron : terre fraîche et argilo-calcaire

     

    Retour en haut