banniere

  • Liens
  • Blog
  • Accueil


Verdier

Carduelis Chloris

   
© photo S. Drure

son

Oiseau d'Europe, le Verdier est présent également en Afrique du Nord et en Asie mineure et centrale. En Europe, ses populations sont partiellement migratrices (ils reviennent en mars et avril). Ils aiment s'installer dans les jardins, les cimetières, les parcs. Le nid, assez grand, est composé de petites branches, de racines, d'herbe et de mousses. L'intérieur est rempli de poils et de plumes. La femelle bâtit le nid, au printemps, de préférence dans un conifère. Lors de la seconde ponte, elle le bâtit plutôt dans un feuillu. Elle pond de  4 à 6 oeufs qu'elle couve seule pendant 12 à 14 jours, le mâle la nourrissant pendant cette période. Les jeunes verdiers s'envolent du nid vers 14 à 16 jours.

Le mâle est vert olive, au croupion vert-jaune, de la taille d'un moineau, avec le bord des ailes et de la queue d'un jaune éclatant. La femelle est plus gris-vert, les plages jaunes sont moins marquées (plus pâle et moins large). Il est pourvu d'un bec puissant, typique des oiseaux se nourrissant de graines.  La femelle est plus uniformément gris-vert avec barre alaire d'un jaune.  Les jeunes sont plus ternes avec des rayures foncées sur le dessous.

L'hiver, ils fréquentent en bande les mangeoires, se montrant souvent agressifs pour maintenir leur position. Certains peuvent même s'établir à proximité pour nicher si la nourriture est régulièrement fournie tout au long de l'été. Les verdiers sont, avec les  mésanges, les visiteurs les plus assidus de la mangeoire. Ils ont bon appétit et en groupe, ils sont capables de dévaliser tout le contenu d'une mangeoire en peu de temps, Ils s'y posent allégrement au milieu de la nourriture et s'empiffrent jusqu'à ce qu'ils soient rassasiés. Le tempérament querelleur des verdiers à l'encontre des autres hôtes de la mangeoire fait que ces oiseaux ne sont pas toujours bien vus d'un très bon œil; lorsqu'un verdier est dérangé en plein repas par un autre oiseau, il adopte une posture d'intimidation très typique: ses ailes sont soulevées et légèrement ouvertes, sa queue est légèrement écartée et son bec largement ouvert. 


©2004 photo S. Drure

Dans cette posture, les bandes jaunes de ses ailes et de sa queue sont très visibles et constituent vraisemblablement un signal optique de menace. Face à un congénère, cette posture menaçante n'est employée que si l'intrus s'approche trop près, mais souvent plusieurs verdiers se nourrissent côte à côte en toute harmonie. Les verdiers ne sont généralement pas très farouches et, après avoir été dérangés, ils reviennent très vite autour de la mangeoire.

Longueur : 14 cm

Migrateur

Aire de répartition

Chant : "ghi ghi ghi" ou "gugugu"

Oeuf :      20,0  - 13,8 mm

Overdier.JPG (5840 octets)

 

verdier mâle
verdier femelle

  

 

Retour vers le haut