banniere

  • Liens
  • Blog
  • Accueil

Mésange Nonnette

Parus Palustris

Taille : 11,5 cm

Poids : 9 à 12 grammes

Aspect

De la taille d'une mésange bleue, la mésange nonnette est un petit oiseau au corps gris-brun. Le mâle et la femelle sont identiques. Elle se caractérise par une calotte noire jusqu'à la nuque, un petit menton noir sous le bec et des joues blanchâtres. Les flancs sont de teinte crème, plus clairs que ceux de la très semblable mésange boréale. Elle vit dans les parcs, les vergers, les bosquets, les forêts. Le dessus de son corps est gris-brun.

À la différence de la mésange noire, la mésange nonnette a une calotte toute noire et pas de nuque blanche. Elle est aussi facilement confondue avec la fauvette à tête noire, dont la calotte se termine juste au-dessus de l'oeil, plutôt qu'en dessous.

 


Comportement

Les mésanges nonnettes sont de petits oiseaux sveltes, généralement curieux et peu farouches. C'est une visiteuse assez habituelle de nombreux jardins des zones rurales. Elle est assez timide, mais elle ne dédaignera pas les mangeoires en hiver en compagnie d'autres variétés de mésanges, à condition de trouver des arbres ou des buissons à proximité. Les mésanges nonnettes sont tellement vives et rapides qu'un court instant leur suffit, pour prélever des graines à la mangeoire. A la différence des autres mésanges, les nonnettes prennent chaque fois plusieurs graines ; elles peuvent ainsi emporter jusqu'à trois graines de chanvre dans leur bec. Ces graines ne sont pas cependant consommées en même temps mais bien disséminées dans des cachettes appropriées telles que des fourches d'arbres, des crevasses dans les écorces ou des branches tombées au sol. Chaque graine est cachée séparément et souvent n'est pas retrouvée. Dans la nature, elle inspecte les arbres à la recherche d'insectes. Sur le sol, elle se nourrit de graines d'adventices, faînes, baies et graines de tournesol.

©2010 photo S. Drure

Habitat

En dépit de son nom latin (palustris = des marais), la mésange nonnette est moins fréquente dans les zones marécageuses que dans les forêts de feuillus ou mixtes, les sous-bois, les vergers, les parcs, les haies, les bosquets et parfois les jardins.

Aire de répartition

Largement répandue dans la majeure partie de la France, sauf en Aquitaine et dans la région méditerranéenne. Absente, en Belgique, des plaines du nord du pays (Flandres, Campine).

Reproduction

Période de nidification : avril à juillet
Première nidification : un an

Nombre de couvaisons : généralement une seule couvée

Nombre d'oeufs : 7 à 10 oeufs blancs légèrement tachetés de brun

Incubation :13 jours (femelle)

Nid : elle niche dans des trous dans les saules, les aulnes et parfois les murs, généralement à hauteur d'homme ou plus bas. La mésange boréale creuse son nid dans du bois pourri ou agrandit un trou existant. Le nid est fait de mousse garni de crins ou de duvet.

Type de nichoir : on peut leur proposer des nichoirs clos. La mésange boréale niche parfois dans des nichoirs remplis de matériau mou qu'elle peut creuser.  

Envol : 16 à 18 jours

Emancipation : 8 à 14 jours après

Plumage juvénile : sans

Migration Sédentaire

Voix

Le répertoire vocal de la mésange nonnette est très prolifique, on entend souvent un cri bref tel que "pistiè", "pistiou" ou en cas de forte excitation, "pistiou dèdèdè". Les mésanges charbonnières imitent souvent les mésanges nonnette.

Nourriture naturelle

Elle se nourrit essentiellement d'insectes et d'araignées durant la saison de reproduction, et mange plus de graines et de fruits que les autres mésanges le reste de l'année. Durant l'hiver, les nonnettes se nourrissent surtout des graines de diverses plantes graminées ou herbacées.

Mangeoires

À la mangeoire, elles choisissent de préférence les graines de chanvre et de tournesol, mais aussi les arachides. Elle visite les pelouses et les mangeoires suspendues, comme le fait la mésange bleue.

© 2014-2021 photo S. Drure

Retour vers le haut