banniere

  • Liens
  • Blog
  • Accueil


Troglodyte mignon

Eurasian Wern


©2022 photo S. Drure

Le troglodyte est l'un des plus petits passereaux que l'on peut voir chez nous. Son plumage, dans les tons brun gris, est très discret. Une très courte queue (3,5 cm) le plus souvent tenue relevée, un long sourcil clair surmonte l'œil sombre Mâle et femelle sont identiques d'aspect.
Insectivore, c'est un fouineur qui passe la majorité de son temps au sol ou très près du sol, à explorer la litière, les berges, les tas de branchages, les stères de bois, pour y débusquer les insectes. Il se nourrit surtout d'arthropodes, insectes divers et leurs larves, araignées,... Dans nos jardins, on peut le voir explorer les massifs denses, la base des murets, les tas de compost, tous les endroits un peu incultes où le sol est couvert d'éléments végétaux morts qui sont autant de cachettes à insectes.

Longueur : 10 cm

Poids : 8 à 11 g

Voix : Lorsqu'il est excité, le Troglodyte mignon pousse des cris ; c'est souvent un « trrrrt » roulé ou un « tic tic tic... » sec. Son chant puissant et mélodieux est composé d'une longue série de notes aiguës et de trilles répétitifs.

Sédentaire  

Répartition :

Oeuf : 5 à 7 oeufs

le Troglodyte mignon construit un nid en boule avec un orifice latéral, très typique. Comme le nid est souvent adossé à une paroi rocheuse ou à un mur, il évoque un habitat troglodytique.
La ponte est de 5 à 7 œufs blancs tachetés de rougeâtre que la femelle couvera seule pendant une quinzaine de jours. Les jeunes, nourris par les deux parents, quittent le nid 15 à 17 jours après l'éclosion et restent encore à leur charge pendant une quinzaine de jours.
Le mâle est polygame. Il construit en myenne 6 à 12 nids.

©2022 photo S. Drure


Retour vers le haut